Regarder sans voir, voir sans regarder. Dans le tableau avoir son regard et voir ce que l'imagination donne comme chemin.

La couleur donne l'ambiance et la musique qui accompagne le pinceau fait surgir les formes. C'est dans la continuité de la conduite du pinceau que la forme prend la vie.

La vie forme nos corps. Elle nous enracine, nous fait grandir et embellir. Les corps qui se mélangent, les vies changent. Déraciner, condamner à repousser. Sur le sol fertile, sur des continents divers.

L'infini recommencement des chemins sans fin. La condition change, la vie reprend. Inconditionnel dans sa couleur, sans reproche dans la manière, du pourquoi et du comment.

Voir que tout est possible. L'énergie du semblable, le pouvoir du partage. Se fondre l'un dans l'autre et reprendre son chemin pour mieux se retrouver. Est-ce la possibilité de profiter des espaces offerts à nous tous ?

Continuer sans relâche dans la découverte de cette unique vie qui est offerte. S'embellir du vécu. Devenir coloré, aimer et savourer les instants magiques. Donner en retour avec la toile finie.

Atterrir quelque part, diffuser les couleurs et donner l'envie de regarder. Voir grandir l'imaginaire.


Béatrice Dubied
novembre 2011